Catégories
Société

Comment organiser des funérailles pendant la Covid-19 ?

Perdre quelqu’un que vous aimez est toujours dévastateur. En ce moment, c’est encore plus difficile car avec la réglementation liée au virus COVID-19 modifiant l’organisation des funérailles, il est plus difficile de faire son deuil. Si vous lisez ceci parce qu’un de vos proches est décédé, nous sommes désolés pour votre perte. Nous avons élaboré ce guide pour vous aider à traverser ces moments troublants où les sentiments de chagrin et d’anxiété sont amplifiés. Nous espérons que ces informations vous aideront pendant cette épreuve.

Lorsqu’un être cher meurt, il est naturel de vouloir honorer la vie de cette personne en rassemblant ses amis et sa famille. Un hommage funéraire ou commémoratif offre aux membres de la famille et aux amis un environnement pour se réconforter, se soutenir mutuellement et partager leurs pensées et leurs sentiments sur la vie du défunt. Par conséquent, apprendre que vous n’êtes pas en mesure d’organiser les funérailles que vous aimeriez avoir à cause de la pandémie COVID-19 peut être une nouvelle décevante et même dévastatrice.

L’importance d’organiser des funérailles pour honorer la personne décédée et donner à ses proches l’occasion de célébrer cette vie et de commencer son deuil n’est pas remise en question. Cependant, la pandémie sans précédent du nouveau coronavirus (COVID-19) oblige les professionnels funéraires à prendre des mesures pour aplanir la courbe de la pandémie ; protéger la santé des participants et du personnel des salons funéraires.

Par conséquent, si vous planifiez des funérailles pendant la crise sanitaire actuelle, quelle que soit la cause du décès, votre entreprise de funérailles suivra probablement les directives officielles.

Distances sociales lors des visites et des funérailles

Le nombre de participants autorisés aux grands rassemblements – y compris les funérailles – varie considérablement d’un endroit à l’autre. Indépendamment du fait que ce nombre de participants soit de 10, 50 ou plus, cependant, la nécessité de pratiquer une bonne distance sociale est essentielle pour protéger la santé des participants, du personnel des salons funéraires et du célébrant.

Une bonne distance sociale est essentielle pour minimiser la propagation du COVID-19. Selon Funebra (la fédération royale des pompes funèbres en Belgique) le risque de propagation du COVID-19 lors d’événements et de rassemblements augmente comme suit :

Risque le plus faible : Activités, événements et rassemblements exclusivement virtuels. Plus de risques : les petits rassemblements en plein air et en personne au cours desquels des participants de différents ménages restent espacés d’au moins 1,5 m, portent des masques en tissu et proviennent de la même région.

Risque plus élevé : Cérémonies en personne de taille moyenne qui sont adaptées pour permettre aux participants de rester espacés d’au moins 1,5 m.

Risque le plus élevé : Grands rassemblements en personne où il est difficile pour les participants de rester espacés d’au moins 1,5 m.

Bien qu’il existe une variété de méthodes pour parvenir à une bonne distance sociale, elles sont destinées à compléter – et non à remplacer – les lois, règles et réglementations nationales ou locales en matière de sécurité auxquelles les rassemblements doivent se conformer.

Selon l’entreprise de pompes funèbres , la distanciation sociale et les actions de prévention quotidiennes devraient toujours être de rigueur lors des funérailles, notamment :

  • Organiser des rassemblements dans de grands espaces bien aérés ou à l’extérieur.
  • Espacer les sièges pour les participants qui ne vivent pas dans le même ménage à au moins 1,5 m l’un de l’autre.
  • Exiger des participants qui ne vivent pas dans la même famille de rester à 1,5 m l’un de l’autre et de porter un masque en tissu lorsqu’ils interagissent avec d’autres personnes qui ne vivent pas dans leur famille.
  • Demander aux invités de réduire le contact direct avec la famille et les autres participants, y compris ne pas se serrer la main, s’embrasser ou s’etreindre, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *