Catégorie dans Société

Méthodes pour rester calme et serein lors d’un déménagement

demenagement-entreprise-gramme

Si vous ne savez pas déjà que déménager peut être l’une des expériences les plus stressantes de la vie, alors vous n’avez probablement jamais déménagé auparavant. Déménager fait partie des dix choses les plus stressantes de la vie. Donc, si vous êtes sur le point de vous lancer dans un déménagement et que vous n’avez pas de plan, il est temps que vous en ayez un, afin que vous puissiez éliminer autant de stress que possible. Tout ce que vous avez à faire est de vous retrousser les manches et de lire les conseils suivants.

Faites une liste

Lorsqu’il s’agit d’un déménagement, il y a bien souvent une liste interminable de chose auxquelles on doit penser. Si vous voulez rester calme, vous devez mettre toutes ces choses sur papier bien avant votre date de déménagement. Bien que chaque déménagement soit différent, avec des priorités et des objectifs différents, les bases restent les mêmes. Pourquoi ne pas télécharger une check-list de déménagement pour vous assurer d’avoir tous les éléments essentiels et y ajouter vos propres besoins. Plus votre liste est complète, mieux vous serez organisé. Il est extrêmement peu probable que vous oubliiez quelque chose d’important en passant par ce processus.

Réservez une date avec les déménageurs

Il est judicieux de réserver la date du déménagement avec l’entreprise de déménagement le plus tôt possible. Cela signifie que vous obtiendrez l’entreprise de déménagement que vous souhaitez ainsi que le jour approprié. Assurez-vous de de consulter un maximum de sites de déménageurs pour pouvoir comparer leur prix. N’oubliez pas non plus de lire les commentaires des clients pour vous faire une idée de leur sérieux. Une date de déménagement vous donne également un objectif à atteindre et peut souvent vous aider à visualiser le déménagement.

Commencez à faire du tri tôt

Il ne fait aucun doute que votre maison aura accumulé beaucoup plus de choses que vous ne le pensez au départ. Cela signifie que vous devez désencombrer. Commencez par être rationnel, en jetant tous les déchets et objets cassés que vous n’utiliserez jamais. Cela veut dire que vous devrez faire plusieurs voyages au parc à conteneurs. Ensuite, vous pouvez vendre ou donner tous les articles qui sont encore utiles mais pas pour vous. Plus vous pouvez vous débarrasser de choses inutiles, plus le déménagement sera facile.

https://suivezleguide.be/rester-calme-serein-demenagement/

Faites vos cartons

Avant le déménagement, vous devriez commencer à emballer vos biens le plus tôt possible. Évidemment, n’emballez pas vos objets dont vous avez besoin tous les jours. Occupez-vous en priorité des objets que vous êtes sûr de ne pas utiliser avant le grand jour. N’oubliez pas d’étiqueter vos cartons pour gagner du temps le jour où vous devrez tout déballer. Si vous pouvez nettoyer les pièces pendant ce processus, vous pourrez nettoyer au fur et à mesure. Cela vous évitera de devoir tout faire à la fin.

 

Comment bien organiser ses funérailles ?

Ces derniers moments avec le défunt peuvent être vraiment pénibles. Tout le monde tient à ce que les obsèques et les funérailles se déroulent sans encombre. Dans ce cas, veillez à bien organiser vos funérailles. Nous vous proposons, dans cet article, quelques moyens pour bien organiser vos funérailles.

Planifier ses funérailles de son vivant

Le meilleur moyen d’éviter les imprévus, c’est de préparer ses propres funérailles. Où est le mal à être organisé ? Au contraire, cela présente beaucoup d’avantages. Durant ces premières périodes de deuil, la douleur, l’angoisse et la colère vous envahissent. C’est le pire moment durant lequel il vaudrait mieux éviter de prendre des décisions. Préparez donc dès votre vivant tous les détails de vos funérailles. Donnez des réponses à toutes les questions auxquelles vos proches pourront être confrontés. Par exemple, voulez-vous être inhumé ou préférez-vous la crémation ? Préférez-vous une cérémonie religieuse ? Quel type de cercueil préférez-vous ? Toutes ces questions peuvent engendrer des disputes au sein de la famille, alors, laissez des consignes pour diriger vos funérailles. Grâce à ce petit geste, vous évitez à vos proches des choix difficiles à faire.

Laissez un minimum de capital pour vos funérailles

Sachez qu’ici, on ne parle pas de testaments. Il s’agit plutôt d’une somme d’argent que vous mettrez de côté pour la préparation de votre pompe funèbre. La mort ne prévient pas quand elle va vous emporter. De ce fait, les familles peuvent être prises aux dépourvues. Cet argent que vous laissez servirait à financer les dépenses lors de vos funérailles. En moyenne, il faut prévoir environ 3 500 € pour couvrir entièrement les dépenses lors des funérailles comme l’achat du cercueil ou des plaques funéraires. Vous devrez donc faire une épargne pour soulager financièrement votre famille en deuil. Les entreprises de pompe funèbre proposent aussi des contrats d’assurance funèbre. Il en existe 2 types :

  • Le contrat en capital : le capital ainsi réuni par l’intéressé sera versé à un bénéficiaire (généralement un membre de la famille) pour soulager ses proches des dépenses lors des obsèques.
  • Le contrat de prestation : ce type de contrat identifie directement les entreprises de pompe funèbre comme bénéficiaire du contrat et les autorise à prendre en charge les obsèques et les funérailles de A à Z.

Engagez une entreprise de pompe funèbre

Les responsabilités imposées aux membres de la famille lors des funérailles peuvent être très lourdes. Outre le fait d’avoir perdu un être cher, il incombe à cette famille d’organiser les obsèques et les funérailles de leurs défunts. Devant tant de responsabilités, certaines personnes peuvent craquer. Vous pouvez contacter une société qui gère l’organisation des obsèques pour vous aider dans cette tâche. Ces entreprises prendront en charge le déroulement de vos funérailles du début à la fin. En effet, ils proposent différents services tels que :

  • l’inhumation ou bien la crémation du corps du défunt,
  • le genre de cérémonie que vous voulez,
  • le choix des cercueils ou des urnes,
  • le transport du corps jusqu’au lieu d’enterrement,
  • d’autres prestations qui ne sont pas obligatoires.

Vous n’aurez plus à vous soucier de tous ces détails et vous pourrez ainsi soutenir votre famille comme il se doit.

Comment organiser des funérailles pendant la Covid-19 ?

Perdre quelqu’un que vous aimez est toujours dévastateur. En ce moment, c’est encore plus difficile car avec la réglementation liée au virus COVID-19 modifiant l’organisation des funérailles, il est plus difficile de faire son deuil. Si vous lisez ceci parce qu’un de vos proches est décédé, nous sommes désolés pour votre perte. Nous avons élaboré ce guide pour vous aider à traverser ces moments troublants où les sentiments de chagrin et d’anxiété sont amplifiés. Nous espérons que ces informations vous aideront pendant cette épreuve.

Lorsqu’un être cher meurt, il est naturel de vouloir honorer la vie de cette personne en rassemblant ses amis et sa famille. Un hommage funéraire ou commémoratif offre aux membres de la famille et aux amis un environnement pour se réconforter, se soutenir mutuellement et partager leurs pensées et leurs sentiments sur la vie du défunt. Par conséquent, apprendre que vous n’êtes pas en mesure d’organiser les funérailles que vous aimeriez avoir à cause de la pandémie COVID-19 peut être une nouvelle décevante et même dévastatrice.

L’importance d’organiser des funérailles pour honorer la personne décédée et donner à ses proches l’occasion de célébrer cette vie et de commencer son deuil n’est pas remise en question. Cependant, la pandémie sans précédent du nouveau coronavirus (COVID-19) oblige les professionnels funéraires à prendre des mesures pour aplanir la courbe de la pandémie ; protéger la santé des participants et du personnel des salons funéraires.

Par conséquent, si vous planifiez des funérailles pendant la crise sanitaire actuelle, quelle que soit la cause du décès, votre entreprise de funérailles suivra probablement les directives officielles.

Distances sociales lors des visites et des funérailles

Le nombre de participants autorisés aux grands rassemblements – y compris les funérailles – varie considérablement d’un endroit à l’autre. Indépendamment du fait que ce nombre de participants soit de 10, 50 ou plus, cependant, la nécessité de pratiquer une bonne distance sociale est essentielle pour protéger la santé des participants, du personnel des salons funéraires et du célébrant.

Une bonne distance sociale est essentielle pour minimiser la propagation du COVID-19. Selon Funebra (la fédération royale des pompes funèbres en Belgique) le risque de propagation du COVID-19 lors d’événements et de rassemblements augmente comme suit :

Risque le plus faible : Activités, événements et rassemblements exclusivement virtuels. Plus de risques : les petits rassemblements en plein air et en personne au cours desquels des participants de différents ménages restent espacés d’au moins 1,5 m, portent des masques en tissu et proviennent de la même région.

Risque plus élevé : Cérémonies en personne de taille moyenne qui sont adaptées pour permettre aux participants de rester espacés d’au moins 1,5 m.

Risque le plus élevé : Grands rassemblements en personne où il est difficile pour les participants de rester espacés d’au moins 1,5 m.

Bien qu’il existe une variété de méthodes pour parvenir à une bonne distance sociale, elles sont destinées à compléter – et non à remplacer – les lois, règles et réglementations nationales ou locales en matière de sécurité auxquelles les rassemblements doivent se conformer.

Selon l’entreprise de pompes funèbres , la distanciation sociale et les actions de prévention quotidiennes devraient toujours être de rigueur lors des funérailles, notamment :

  • Organiser des rassemblements dans de grands espaces bien aérés ou à l’extérieur.
  • Espacer les sièges pour les participants qui ne vivent pas dans le même ménage à au moins 1,5 m l’un de l’autre.
  • Exiger des participants qui ne vivent pas dans la même famille de rester à 1,5 m l’un de l’autre et de porter un masque en tissu lorsqu’ils interagissent avec d’autres personnes qui ne vivent pas dans leur famille.
  • Demander aux invités de réduire le contact direct avec la famille et les autres participants, y compris ne pas se serrer la main, s’embrasser ou s’etreindre, etc.

Zoom sur les cercueils en carton et en osier

Le cercueil représente plus qu’une boîte aux yeux de la famille d’un mort. Il constitue le contenant qui renfermera à jamais les restes de leur cher défunt. Pour cette raison, il faut bien choisir les matériaux de fabrication de celui-ci. Faire le choix d’un cercueil peut perturber plus d’un. Dans cet article, nous vous expliquons les détails sur les différents types de cercueils en association avec l’entreprise Latour. Nous nous lançons dans cet élan, avec les explications sur les cercueils en carton et les cercueils en osier.

Tout savoir sur les cercueils en carton

Le premier matériau de fabrication de cercueil que nous allons voir est le carton. Les cercueils en carton présentent des avantages dans son utilisation. Premièrement, grâce à sa légèreté, il facilite le déplacement depuis les lieux des veilles funèbres jusqu’au lieu de l’enterrement. C’est principalement pour cet avantage indéniable que les familles choisissent d’utiliser les cercueils en carton, au détriment de ceux qui sont fabriqués en bois ou en zinc. Les performances biodégradables des cercueils en carton dépassent aussi ceux des cercueils faits en bois ou avec d’autres matières.

En effet, si vous vous souciez de l’environnement, ce choix est fait pour vous. Ils sont entièrement fabriqués avec des papiers recyclables. Beaucoup de familles choisissent ce type de cercueil pour des raisons financières. Après avoir beaucoup dépensé dans la préparation des pompes funèbres, le choix d’un cercueil qui coûterait moins cher offrira un peu de répit à la famille en deuil. En dernier lieu, le point positif dans le choix d’un cercueil en carton est le fait qu’il peut être personnalisable. Vous pouvez graver les motifs et les images préférés du défunt en guise de respect envers lui. Par contre, si vous cherchez plus de luxe et de design pour le contenant de votre défunt, optez plutôt pour les cercueils en bois ou en métal ou autres.

Les cercueils en osier : bon ou mauvais choix ?

Pour ceux qui ne connaissent pas les osiers, voici une petite explication. L’osier est un petit arbuste du même genre que les saules. Ils sont principalement utilisés dans la fabrication des paniers, de différents meubles, et même des cercueils. Cette variété de matière première joue dans le respect total de l’environnement. C’est d’ailleurs pour cette raison que les familles optent pour les cercueils fabriqués en osier. Il va sans dire que cela sort de l’ordinaire.

La tradition veut que les cercueils soient faits en bois. Cependant, de nos jours, les arbres commencent à manquer. Alors, pourquoi ne pas opter pour un changement qui s’avère être écologique, et utiliser des cercueils en osier ? Tissés à la main, ces cercueils sont mis sur le marché à des prix compétitifs. En plus, vous pouvez utiliser des colorants naturels pour personnaliser le vôtre. Par contre, cette matière n’est pas très résistante. Les cercueils fabriqués avec des osiers sont plutôt conseillés pour les enterrements dans des caveaux. En effet, un enterrement pleine terre exercerait une pression sur le cercueil en osier et le détruirait facilement.

 

 

Comment fleurir une tombe ?

On associe toujours les tombes à la mort, la désolation, et la tristesse. Pour les rendre moins sinistres, planter des fleurs autour est un excellent moyen. En effet, les fleurs sont des symboles de gaieté, de vie et de joie. Dans ce cas, plantez des fleurs sur les tombes de vos proches. Cela serait plus facile que de venir déposer des bouquets chaque fois que vous irez rendre hommage à vos défunts. Voici un guide sur les manières dont vous pouvez fleurir les tombes des personnes chères qui vous ont quitté.

Quand doit-on déposer des fleurs sur une tombe ?

Planter ou déposer des fleurs sur les tombes des êtres qui nous ont quittés est une manière de se rappeler et de rendre hommage à nos défunts. Il n’existe pas de moments propices pour fleurir vos tombes. Cependant, spécialement pour le 2 novembre (qui est la journée internationale de la mort), beaucoup de familles prennent le temps d’aller entretenir les tombes de leurs défunts et planter des fleurs. Notez que le 2 novembre n’est pas férié. De ce fait, la majorité des gens choisissent d’y aller le jour de la Toussaint, c’est-à-dire le 1er novembre. Durant cette journée, les membres d’une famille prennent soin du tombeau familial. Ils plantent de nouvelles fleurs et enlèvent celles qui sont fanées. En revanche, si pour une quelconque raison, vous ne vous trouviez pas sur les lieux durant cette période, vous pourrez toujours rendre hommage à vos défunts et leur rapporter des fleurs à l’occasion de votre prochaine visite.

Pour obtenir des informations sur l’entretien des monuments funéraires, contactez Latour.

Quelle fleur choisir pour embellir votre tombe ?

Chaque fleur éclot sur une période bien définie au cours de l’année. Dans ce cas, il faut bien choisir vos fleurs et les planter durant la saison pendant laquelle elles sont supposées fleurir. Si vous ne voulez pas payer un jardinier pour entretenir vos fleurs, choisissez celles qui ne demandent pas trop d’entretien.

Au printemps

Le printemps est la saison durant laquelle beaucoup de fleurs s’épanouissent. Beaucoup de choix alors s’offre à vous. Durant le printemps, les jonquilles et les tulipes éclosent et offrent un paysage magnifique sur vos tombes.

En été

Durant cette période chaude et sèche, beaucoup de fleurs se fanent quand elles ne sont pas arrosées régulièrement. Choisissez alors les fleurs qui peuvent supporter ces extrémités. Les couleurs flamboyantes des zinnias orneraient les tombes de vos proches. L’achillée millefeuille est sans doute la fleur idéale pour embellir votre tombe durant l’été. Elle ne demande pas beaucoup d’attention et elle adore le soleil.

Durant l’automne

Les dahlias sont des authentiques fleurs de l’automne. Pour égayer un peu votre tombe, les couleurs et la beauté de cette fleur seraient parfaites. Néanmoins, si vous vous penchez plus sur la tradition, les beaux chrysanthèmes feront aussi l’affaire. Ils sont surtout de rigueur le jour de la Toussaint.

Pendant l’hiver

Cette période, réputée pour ses froids extrêmes, ne convient pas à toutes les fleurs. Quelques-unes peuvent résister aux gels et aux froids. Les roses font partie de ces fleurs résistantes. Depuis toujours, on les plante autour de la tombe en hommage aux défunts.